Philosophie

Les trois cours de philosophie appartenant à la formation générale sont conçus en une séquence d’apprentissage sur le plan des contenus thématiques, des habiletés intellectuelles et de l’histoire de la pensée de manière à ce que les acquis théoriques et pratiques d’un cours soient intégrés dans le cours suivant. Cette séquence reproduit, d’une certaine façon, la démarche de la pensée lorsqu’elle entreprend une réflexion philosophique. Les problèmes initiaux à résoudre sont ceux de déterminer si ce que je pense est fondé. D’où viennent nos connaissances et quelle valeur doit-on leur accorder?

Le premier cours, Philosophie et rationalité (340-101-MQ), transmet à l’étudiant l’héritage culturel des grands auteurs de la philosophie grecque et latine tout en l’initiant aux règles de base de la méthode philosophique argumentative. Il offre à l’étudiant la possibilité de se familiariser avec l’acte de philosopher et de développer une réflexion critique et autonome sur des questions essentielles de la vie humaine.

La deuxième question qui se présente à l’esprit du philosophe est celle la nature de l’être humain et de son expérience. C’est parce que je suis humain que je ressens cette nécessité de penser avec les autres la vie et l’expérience que nous partageons. Le deuxième cours de philosophie, Conceptions de l’être humain (340-102-MQ), introduit aux grandes conceptions de l’être humain développées au cours de l’histoire tout en montrant en quoi elles sont inséparables de leur contexte d’émergence. L’étudiant est invité à comparer ces conceptions modernes et contemporaines de façon rationnelle et à se positionner à leur égard. Cela aura une incidence sur sa compréhension et son application des théories éthiques et politiques qu’il étudiera dans le troisième cours.

Le troisième problème auquel le philosophe est confronté est le suivant : quelle société construire ensemble? C’est en fonction de notre conception de l’être humain que nous pouvons répondre à cette question du vivre ensemble et de la société qui lui convient le mieux. Le troisième cours de philosophie, Éthique et politique (340-APA-03), permet de prendre connaissance des principales théories morales et politiques. L’étudiant apprendra à se servir des outils développés par les grands philosophes. Cela lui permettra de réfléchir à certains des enjeux éthiques de l’époque contemporaine, autant ceux rencontrés dans sa vie personnelle, sociale et politique que ceux auxquels il pourrait être confronté dans sa future profession. Ainsi, au terme de son passage au cégep, il est prêt à s’engager de façon consciente et responsable dans le monde, tant en ce qui concerne la conduite de ses affaires privées que sa pratique professionnelle et son rôle de citoyen éclairé. Ce n’est pas la fin, mais le commencement seulement de son long parcours de philosophe.