Les chercheurs du projet, de gauche à droite: 1re ligne étudiants: Thierry Normandeau (Verdun), Julien Coupez (Montréal) et Carl Beaulieu (Mercier). 2e ligne InnovLOG: Anthony Samuel, Francisco Diaz, Rim Larbi et Bacem Ktari. 3e ligne chercheurs: David Giasson, David Beaulieu et Christian Thériault

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé, le vendredi 6 novembre, que le projet de recherche du Cégep André-Laurendeau sur la distanciation sociale dans les lieux publics (LOGISTICAM) figure parmi les 79 projets retenus dans le cadre d’un investissement de près de 28 millions de dollars dans l’infrastructure de recherche, par l’entremise du Fonds des occasions exceptionnelles de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI).

Ce financement couvre les besoins urgents en équipement des activités de recherche en lien avec la COVID-19, et il permettra de soutenir 79 projets dans 52 universités, hôpitaux de recherche, collèges, écoles polytechniques et cégeps partout au Canada.

Investissement de 87 500$

Investissement de 87 500$

Pour le Cégep André-Laurendeau, cela représente un investissement de 87 500$ qui va permettre l’achat de matériel pour le projet de recherche LOGISTICAM, une technologie de capture en trois dimensions, alimentée par l’intelligence artificielle, pour observer, en temps réel, la distance entre des personnes dans les espaces publics tels que les écoles et les centres commerciaux.

Cette technologie pourrait aider les personnes à maintenir une distance sécuritaire entre elles, en affichant leurs positions sur des écrans. Elle pourrait également améliorer l’aménagement des espaces publics, en repérant les zones où maintenir une distance physique suffisante est difficile.

LOGISTICAM

L’aboutissement du projet LOGISTICAM est le fruit de la collaboration entre des chercheurs du Cégep André-Laurendeau et des chercheurs de l’institut d’innovation en logistique du Québec (InnovLOG), l’un des deux centres agréés de recherche du Cégep André-Laurendeau.

Les chercheurs des départements de Technologie du génie physique, de Mathématiques et de Techniques de l’informatique, aidés de leurs étudiants, ont développé et déployé cette technologie.

Les membres d’InnovLOG ont trouvé les milieux de pratique pour mettre en application la technologie et analysent les données pour proposer des solutions adéquates de distanciation adaptées à chaque environnement en lien avec l’aménagement des zones, l’aménagement des flux, le réaménagement des horaires, l’installation de processus de triage avancé, etc.