Les enseignants derrière le Lightboard: Véronique Turcotte, Caroline Cormier et Bruno Voisard.

Le Cégep André-Laurendeau a mis en place d’un local muni d’un tableau lumineux avec studio (Lightboard) consacré à l’enseignement. Le Cégep a effectué un lancement le 28 janvier 2020 afin de souligner à la communauté la mise en service de ces équipements.

Cette technologie permet aux enseignants de se filmer à travers une vitre sur laquelle il est possible d’écrire, de dessiner et de schématiser. Un logiciel inverse ensuite l’image pour présenter les éléments dans le bon sens pour l’audience. De plus, un programme vient simplifier l’utilisation de ce tableau lumineux permettant de réaliser des enregistrements en manipulant seulement qu’un interrupteur et une clé USB.

L’utilisation du tableau lumineux avec studio (Lightboard) est pertinente dans le cadre d’utilisation de stratégies d’enseignement proposant aux étudiants des contenus vidéographiques préparatoires à visionner avant d’assister à un cours Cette stratégie est connue sous le nom de «classe inversée».

Un succès international

Les enseignants de chimie et de biologie rendent les vidéos disponibles sur YouTube au grand plaisir de la communauté scientifique internationale qui profite gratuitement de ces contenus vulgarisés. Comme en témoigne Caroline Cormier, enseignante, cette technique d’enseignement semble avoir fait des adeptes: «Pour mettre en oeuvre la classe inversée dans nos cours de chimie, mes collègues et moi avons créé 159 vidéos. D’ailleurs, sur ma chaîne YouTube, elles totalisent plus de 2 millions de visionnements! J’en ai enregistré un très grand nombre devant un tableau blanc, ou vert. Mais depuis que je connais le Lightboard, je ne reviendrais pas en arrière. Avec le Lightboard, je fais face à la caméra. Ainsi les étudiants peuvent à la fois me voir et voir ce que j’écris. C’est le meilleur des mondes!»

À titre d’exemples, dans le cours Chimie organique, Bruno Voisard, enseignant, utilise le studio pour schématiser des molécules. François Arseneault-Hubert, enseignant, a enregistré une vidéo dans laquelle il explique la procédure pour compter les chiffres significatifs dans un nombre.

Ce projet a reçu l’appui de SALTISE (Supporting Active Learning & Technological Innovation in Studies of Education), une communauté d’apprentissage qui rassemble des instructeurs et du personnel spécialisé en développement professionnel dont les objectifs visent à développer l’utilisation des technologies éducatives.