La troupe du P’tit Théâtre du Splendide

Cette année, le P’tit Théâtre du Splendide s’est attaqué à un projet audacieux: un cabaret théâtral inspiré de l’univers de Boris Vian intitulé Je voudrais pas crever. Romancier, dramaturge, parolier, poète, trompettiste, chanteur, peintre, traducteur… Cet artiste hors-norme a touché à bien des médiums artistiques dans sa courte vie et a laissé derrière lui une œuvre prolifique, poétique et inclassable.

Les étudiants ont mis à profit leur créativité en plongeant dans une œuvre touchante, drôle et rebelle, tout en se frottant aux risques de la création et du mélange des genres.

L’écriture du spectacle s’est tissée à partir de fragments de l’œuvre de Vian, visant à mettre en lumière les points de friction qui s’y trouvent entre le rire et les larmes, entre le rêve et la réalité, entre la fête et la guerre…

Si on le considère comme un auteur absurde, la troupe est allée à la conquête de ce qui se cache sous le couvert de ce genre : son rapport à sa propre mort.

Très jeune, Vian apprend qu’il est atteint au cœur. Convaincu qu’il ne se rendra pas à quarante ans, il meurt, ironiquement, à trente-neuf ans. Son œuvre et sa vie seront marquées par une urgence de vivre, de faire.

Je voudrais pas crever prend la forme d’un cabaret éclaté et poétique, tendant à rendre justice à l’œuvre de Vian et à communiquer cette puissante fureur de vivre.

Je voudrais pas crever
Cabaret théâtral d’après Boris Vian
Cégep André-Laurendeau (Salle des pas perdus)
 
Mercredi 24 avril, 19h30
Jeudi 25 avril, 19h30
Vendredi 26 avril, 20h
Samedi 27 avril, 15h et 20h
 
Admission : 10$ (les billets sont vendus à la Coop)