Marathon d'écriture 2022

Les 21 et 22 octobre derniers, le Cégep André-Laurendeau a été l’hôte de la 32e édition du Marathon d’écriture intercollégial. Une édition sous le thème de L’éveil des noctambules, présidé par le vénérable M. Claude Meunier. Ce dernier a également offert en exclusivité aux participantes et participants qui ont fait leur Marathon au Cégep André-Laurendeau, un atelier d’écriture sur la création de personnages.

Les récipiendaires du Concours littéraire

« J’ai mijoté pour ainsi dire plusieurs thèmes pour le concours d’écriture. J’ai pensé évidemment à des choses drôles ou absurdes, mais je me suis dit qu’au final, ce n’est pas moi qui participe au concours. J’ai donc tenté de trouver un thème « évocateur » avec, si possible, une résonnance contemporaine. La guerre en Ukraine, la menace climatique, les pandémies, etc. », affirme Claude Meunier, qui a choisi le thème du Concours littéraire: Après les humains.

Parmi les 175 participantes et participants des trois cégeps hôtes du Marathon (le Cégep André-Laurendeau de Montréal, le Cégep de Rimouski et le Cégep Garneau de Québec) Flavie Roy-Lévesque du Cégep de Rimouski est la lauréate de la 32e édition du Marathon d’écriture intercollégial.

Son texte intitulé Il ne reste que les os a placé la barre très haute et a su charmer les membres du jury par sa rythmique poétique sa fluidité et sa maîtrise. Grâce à ses images fortes et quelquefois surprenantes, elle a donné une forme nouvelle à des représentations familières, faisant de l’horrible avec du banal et du beau à partir des ruines anticipées.

La deuxième place est allée à Marianne Goulet du Cégep Garneau pour son texte intitulé Il faut tout un mirage pour élever un enfant. Dans une économie de mots ne faisant aucune place au superflu, ce texte a percuté les membres du jury par sa charge émotive, le vernaculaire servant la transmission de l’intime.

On rappelle que tous les participantes et participants au Marathon d’écriture intercollégial avaient deux heures top chrono pour rédiger un texte de 250 mots. Les textes des récipiendaires seront publiés sur le site numérique Urbania ainsi que sur le site du Marathon.  En collaboration avec les éditions Connolly, un recueil de tous les textes du Marathon sera publié au printemps 2023.

Remerciements spéciaux

Nous remercions les personnalités publiques qui ont participé à cette édition : Marc Cassivi, Camille Paré-Poirier, Valérie Chevalier, Léa Stéliski et Jay Scott. Cette édition marque également la fin d’une époque pour l’animateur socioculturel du Cégep André-Laurendeau, M. Gilbert Forest. Après 32 ans à la barre du Marathon d’écriture intercollégial et de toutes les activités socioculturelles du Cégep, il partira à la retraite en juin prochain.

« Un dernier 24 heures rempli de fébrilité et de souvenirs qui ont défilé à toute vitesse. C’est juste quand tu arrives au fil d’arrivée que tu réalises tout ce que tu as accompli. Le temps passe si vite, c’est incroyable! En même temps, j’ai profité de chaque seconde et j’espère que c’est la même chose pour les participantes et participants des 32 dernières années. Je quitte en toute sérénité avec le sentiment du devoir accompli. Je souhaite longue vie au Marathon d’écriture », témoigne Gibert Forest.

Remerciements aux commanditaires

Grâce à la générosité des partenaires et des commanditaires, tous les participantes et participants ont reçu de nombreux prix de présence (romans, livres d’histoire, essais, dictionnaires, billets de spectacles, logiciels, etc.) Notons la participation du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et de l’Union des écrivaines et écrivains du Québec (UNEQ). L’entreprise Druide informatique a contribué généreusement en remettant des prix spéciaux aux récipiendaires et aux participants.