Cinq étudiants en Technologie du génie physique au Cégep André-Laurendeau ont réalisé un projet de recherche scientifique afin d’observer et surveiller les variations climatiques affectant la fonte des glaciers de haute altitude dans la cordillère des Andes au Pérou.

Les étudiants participants sont: Alexandra Rodriguez-Betancur (résidente de Brossard), Alexandre Durand (résident de Saint-Mathias-sur-Richelieu), Étienne Bilodeau-Périard (résident de Saint-Constant), Louis Vaudry (résident de Montréal) et Thierry Normandeau (résident de Verdun).

En décembre 2019, les étudiants ont fabriqué et installé quatre stations météorologiques autonomes sur un glacier.

Les données recueillies seront transmises à une équipe de glaciologues de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

L’historique du projet

Du 26 décembre au 13 janvier 2020, les étudiants se sont rendus au Pérou afin de mettre en place les stations météorologiques et tester la performance des appareils sur le terrain.

Ils ont réussi à atteindre le glacier après une semaine de marche. Ils ont été accompagnés sur le terrain par David Beaulieu et Étienne Soucy, enseignants, qui leurs ont offert des instructions, des entraînements pour la randonnée en haute montagne ainsi que des conseils au niveau de la logistique d’expédition, la santé et la sécurité. Sans oublier l’implication de Richard Milette, enseignant, qui a intégré ce projet au cours Conception de prototype dont l’objectif est de concevoir et fabriquer un appareil de mesure scientifique combinant différentes technologies (capteurs physiques, électronique, programmation, conception et impression 3D).

David Giasson, enseignant en Techniques de l’informatique, a contribué au projet en assistant les étudiants au niveau de la programmation des composantes informatiques de la station.

Par la suite, Christophe Kinnard, glaciologue de l’UQTR, s’est joint au projet pour identifier les mesures à prélever qui seraient pertinentes pour la recherche.

Cela ouvre ainsi la porte à une collaboration entre des étudiants et des chercheurs collégiaux et universitaires. Sur le plan culturel, des rencontres de sensibilisation aux réalités des changements climatiques que vivent les peuples autochtones ont eu lieu.

Le rayonnement du projet

Riches de cette expérience, les étudiants proposent de participer à la diffusion des résultats de recherche et à la mise en valeur du projet à travers le réseau collégial et dans les écoles secondaires. Leurs objectifs sont de susciter l’intérêt pour les domaines techniques et scientifiques, promouvoir l’innovation et sensibiliser la population aux enjeux environnementaux.

En vulgarisant les aspects scientifiques, les étudiants vont créer le contenu de leur présentation ainsi que leurs moyens de communication.

Les étudiants ont aussi réalisé une vidéo pour faire rayonner le projet. Les étudiants animeront des conférences scientifiques dans les cégeps et les écoles secondaires.

De plus, ils participeront à des présentations du projet à la Fédération des cégeps, à l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC) et à l’Association francophone pour le savoir (ACFAS).

Une vidéo produite par les étudiants

Une vidéo a été réalisée et partagée par Louis Vaudry. Les images ont été capturées au Pérou lors du stage.

Les partenaires

Ce projet a été soutenu financièrement par la Fondation du Cégep, le Syndicat des enseignants du Cégep André-Laurendeau (SECAL), la Coop et la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ).